A+ A A-

Livre d'or - parole à nos publics

« Un moment dels grands dens aqueste luòc cargat d’istoria… Tot i èra, l’evocacion tragica del passât crudèl de la crotzada, los mejans modernes de la vidéo, de l’electronica, la caricatura dels mediàs vuèita-cervèls… Mercés plan à tota la cola ! Non passaràn! »

Jan-Peir Miner.

« Un très grand moment dans ce lieu chargé d’histoire…Tout y était, l’évocation tragique du passé cruel de la Croisade, les moyens modernes de la vidéo, de l’électronique, la caricature des Médias dé-cervelants… Grands remerciements à toute l’équipe ! Non passaràn ! »

Jean-Pierre Miner.

« Les textes plein de poésie dits par Jo Corbeau étaient très beaux + la voix, la musique… »

« Très beau et dérangeant spectacle. J’en sors avec un questionnement sur toutes les « histoires » lues et entendues sur cet épisode. Je me questionne aussi sur certains pans de l’histoire en général, berbère en particulier. Et si on interrogeait la Bataille de Toulouse en 711 ? »

« Chère troupe, Merci à vous de nous avoir raconté cette histoire qui ressemble tellement à la notre. Elle n'est pourtant pas terminée. Nous sommes syriens. Nous nous sommes soulevés après 40 ans de dictature héréditaire. Nous avons crié, chanté puis pris les armes pour défendre et étendre notre commune de liberté et dignité. Le tyran protégé par tous les régimes du monde, face à la force du peuple uni, a patiemment construit un "ennemi légitimé", il a créé une organisation terroriste intégriste mercenaire (l'Etat Islamique) qui l'aide sur le terrain à tuer les communards et à détruire notre valeureuse Armée syrienne Libre qui l'aide sur le plan médiatique à se perpétuer au pouvoir et dans la terreur. Plus tard si encore une fois nous perdons, on dira "guerre de religions", "les tords sont partagés"... etc. Courage. A bientôt. »

Une famille de 6 riens (Syriens) « rescapés mais pas résignés ».

« PS. Si nous gagnons : nous réhabiliterons toutes les langues régionales de notre pays, interdites par le dictateur mais vivantes ! »

« L’univers sonore porte merveilleusement le drame... »

Fanny.

« Spectacle inattendu, très dense, très original. En résumé : Bravo ! »

Denis N.

« Mettre en lecture un texte chargé et dense pendant une heure dix sans qu’on s’ennuie une seconde ! Chapeau ! Une vraie leçon d’histoire ! Merci ! »

C. L.

« Je vous remercie encore pour le spectacle du 19 septembre à Sommières. Il nous a enthou- siasmés et je pense qu’il y a un public potentiel pour votre spectacle de par son originalité et son sujet »

Denis P.

« Merveilleux spectacle et mise-en-scène originale. Mérite d’être connu et reconnu. Bravo à tous ».

« Merci pour tout. Un moment de partage et d’émotions intenses !!Fidèle à Montaigut depuis cinq ans, ce spectacle est toujours incontournable. Il marque la fin des vacances,le début d’une cuvée nouvelle : Yeah ! Je suis fan, mille fois fan : j’aime le style, j’admire la pertinence des parallèles historiques : Que chacun vienne, que tout le monde écoute. Merci, merci, merci. »

Sylvie DEFOS DE RAU

« Je sais qu’une très grosse recherche historique constitue la trame de ce spectacle. Je trouve personnellementle langage parfois trop « sophistiqué » et parfois il pourrait être incompréhensible… Mais bravo quand même ! »

A Jordens

« Magnifique télescopage entre le passé et le présent ! Invention d’un nouveau style ; la poésie critique ! »

Raphaël Liogier

« Un grand merci pour ce merveilleux spectacle dans un lieu tout aussi magnifique. Une bonne introduction à l’Occitanie. »

Anne-Claire

« Merci pour cette soirée d'histoire "revisitée", en lien avec notre présent si complexe. Bravo également aux musiciens qui nous enchantent »! CL. (A la prochaine!)

« Vive Arnaud de Montaigut! »

Pierre et Monique Wilmart

« Mercé; on oublie toute la médiocrité et les mesquineries...
Encore Merci! »


« Bravo ! Merci et bravo...pour le bon moment »

« Un pays qui resurgit
Dont nous faisons partie
Langue d'aujourd'hui et aussi
de là-bas.
Bravo ».

Gertrude

« Sai pas nascut aqui, ma aqueste Païs l'aime et [   ] aquestes Poemas, l'aimi ancor mai qu'es patsé un païs que resisti »

Claire

« Merce Pla – Bravo »

T. Bosc

« Cal segui a tal aquel polit cami de aquel historio »

WA

« Joy! d'entendre cette musique du cœur. Que le courage de poursuivre vous garde! »

Jean Tkaksuk

« Un retour quelques siècles en arrière qui fait beaucoup de bien Merci pour ce superbe spectacle, tellement intimiste »

Patricia Bretou

« Bravo! Cette modernisation de la Chanson et des événements historiques déjà poéticisés par elle...On assiste là une poétisation au deuxième degré très réussie... entre sympathie d'Oc et universalisation».

MC

« Merci beaucoup - C'est un spectacle génial, une grande réussite avec tout ce qu'il faut de talent et d'humour. Bravo!»

Pédro et Denise Fernandez

« Enfin quelqu'un qui OSE le pont entre passé et présent. Enfin une âme osée qui ravive les mémoires endormies »

Dominguay

« Bravo! Un travail exceptionnel pour un résultat exceptionnel. Félicitations! »

« Sigueri espantada d'aquela prestacien! Gramaci e a lèu ».

Mirelha

« La politique d'aujourd'hui par la poésie du 13e siècle occitan = intelligence absolue - De bonnes trouvailles : le ton journalistique, polémique, et la rythmique des Mauresca »

FD

« Longo-mai per aquel espelàde chanut! »

Didier Maurell

« Un bon rescontre! Musica, textes, juèc, tot m'agrada! E pasmens, èra pas ganhat que la video m'avià deçaupada...Alora venguèri per amistat, per lis amics e... fuguèt un bonur! Osca!  Mercé »

Magali Bizot-DARGENT

« Nous ne nous connaissons pas; mais hier, j'ai assisté à l'ensemble du cycle de conférences "la Croisade contre le Midi". Merci infiniment d'avoir initié cette superbe journée: un pur bonheur pour le coeur et l'esprit de la Provençale que je suis ».

(Mail de) Zélia Gouirand

"J’espère que vous aurez l’occasion de rejouer ce spectacle , très actuel et éducatif."

Albert Pierrat

"Un espetacle de granda qualitat e un vertadier moment de bònur!"

Rémy Salamon

"Standing ovation per "La Crozada d'uei" davant una sala clafida pivelada !!!
Òsca en totei !"

Anna-Maria Poggio

"Òc, una bèla capitada / une belle réussite, en effet !
Òsca !"

Joèu Bouc, Président d’IEO 13

"Merci Patrick! c'est un des plus beaux passages de la Cançon de la Crosada. Et quand on visite les vestiges médiévaux de Beaucaire cette fabuleuse et si émouvante épopée du "Comte Jove" Raimon VII que les provençaux choisissent spontanément pour seigneur au milieu du terrifiant déferlement militaire qui détruit leur civilisation est totalement escamotée au profit d'un moyen âge de pacotille pour touristes somnolents..."

Jean-Frédéric Brun